Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Lui Pantocrator

« I don’t care if it rains or freezes…” Ils pourront souffler tout leur saoul Dans leurs haineux vuvuzelas leur didjeridoos Les mille démons aboyeurs les propriétaires les veuves les cracheurs les envieux les jaloux Qui borderont toute sa route Depuis...

Lire la suite

Les amants les plus vites du monde

Les amants les plus vites du monde

Ils se sont rencontrés à cette terrasse Autour de cette tablée enjouée Qui était l’amitié même Et le lendemain l’aurore affable Leur a dit qu’il fallait se hâter d’ouvrir les vannes Elle est gracile c’est une fleur au vent de feu Il est beau pareil à...

Lire la suite

Vie de merde

J'ai obtenu un arrêt maladie Pour un poil dans la main Et donc, je me suis dit Que j'allais vivre une journée exceptionnelle J'ai regardé, content, un long documentaire D'Arte en haute-définition Sur les bermudas à bretelles D'un collectionneur bavarois...

Lire la suite

This poem sucks

Si on cessait De ressasser Et d'encenser Des assassins, Des insensés : C'en est assez ! Je veux, princesse ! Mon obsession Putassassière : Des processions De possessions, Des passations De processus ! Et qu'on esquisse Un essentiel Récépissé, Prestissimo...

Lire la suite

Matin de sel (autre version)

Matin de sel et d'oubli, un hublot de ciel aspire les restes de la nuit sa mâchoire comme un brûloir calcine en douceur des fragments de rêves dans la brume qui s'élève il n'y a encore que quelques couleurs des touches fines comme la rosée le bitume cherche...

Lire la suite

Là, il y a du Duende

Ce n'est rien de grave ce n'est que le dernier combat dans les dernières terres percées de veines de sang ultime demeure derrière les narcisses fanés piétinés et humiliés le ciel y est noueux, tombe offerte aux étoiles la Beauté gratte des doigts morts...

Lire la suite

Couleurs

J’aimerai moi aussi, Clamer fièrement la poitrine bombée, Le clin d’oeil entendu et complice Des origines originales, exotiques et jolies. Me flatter de grands-parents Dalmates à poil ras, Grands Bretons ou Helvètes à poils raides. Aussi mélé au bleu...

Lire la suite

Elegie Brêmoise

Elegie Brêmoise

Le triste faubourg brêmois, sous un ciel de linceul,. Elle est brune, et maigre, et douce, et seule et vend son corps dans le plus cruel hiver, pour grapiller le vivre et le couvert. Vilainement osseuse est sa face, froides ses formes, et sa faible grâce...

Lire la suite

Depuis l'immense espace interstellaire

Depuis l’immense … espace interstellaire Aux plus infimes interstices Des calmes sphères énor … mes qui gravitent Jusqu’à l’atome surréel De l’écorce des pla … ques tectoniques Au molécules de ton sang Du fond des plages … aux vagues sur la anse Et aux...

Lire la suite

Hiémale de Dunkerque

Hiémale de Dunkerque

Il grêle il neige, il pleure du blanc ! l'hiver assiège le vieux port, croulant de flocons précieux. Les usines chuchotent; aux quais silencieux, trois dockers radotent à propos des courbes d'une disparue dans les vagues fourbes d'une mer têtue. les navires...

Lire la suite

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>